Premier bilan de mes achats de vêtements

Je ne vais pas vous parler ici de mes derniers achats de vêtements et chaussures mais de ceux que j’ai achetés il y a peut-être deux-trois ans, que j’ai bien portés, tachés, lavés et bien usés. Je suis donc prête pour un petit bilan : est-ce que ces vêtements étaient des achats réussis ou pas, au niveau du style, du confort, de la qualité mais aussi de l’éthique?


dessin de pull-overs

* Un gilet en cachemire Monoprix

J’ai acheté un gilet en cachemire Monoprix qui est doux et ne peluche pas. Par contre, il s’est usé au niveau des coudes.

Je classerais l’éthique de mon gilet comme pas terrible. Monoprix a bien une politique de développement durable mais il est difficile de savoir ce qu’il en est vraiment sur le terrain. D’autre part, le cachemire a un impact négatif sur l’environnement : En effet, la surproduction de cachemire est responsable d’une désertification de la Mongolie.

Est-ce que je le rachèterais? Peut-être. J’aimerais trouver des pulls qui durent un peu plus longtemps et tester l’alpaga qui apparemment serait plus écologique mais tout aussi doux que le cachemire.

* Des pulls en cachemire Marks & Spencer

Les cachemires Marks & Spencer ressemblent beaucoup aux cachemires Monoprix – je les ai d’ailleurs payés le même prix – et je leur fais le même reproche : ils ne sont pas assez durables pour moi.

Je classerais l’éthique de mes pulls comme pas terrible, là aussi à cause de l’impact environnemental du cachemire. Marks & Spencer a une stratégie de développement durable, le « plan A » avec des engagements sociaux et environnementaux précis.

Est-ce que je les rachèterais? Peut-être


dessin d'un slip

* De la lingerie Miss Helen chez Monoprix

Miss Helen est une marque de Monoprix. La lingerie Miss Helen que j’ai achetée tient bien le coup sur la durée. Je lave les soutiens-gorge à la main mais les slips en coton passent en machine à laver et au sèche-linge. De plus la lingerie ne coûte pas très cher.

Je classerais l’éthique de mes achats de lingerie comme moyenne. A noter quand même que Miss Helen propose aussi des sous-vêtements en coton bio.

Est-ce que je les rachèterais? Oui, pour le très bon rapport qualité-prix


dessin de chaussettes

* Des chaussettes d’hiver forclaz chez Décathlon

Ces chaussettes sont moches MAIS très chaudes. Prévues à l’origine pour randonner dans la neige, je les porte chez moi pour résister à l’hiver maltais. Elles tiennent bien le coup mais je ne les ai jamais testées en randonnée.

Je classerais l’éthique de mes chaussettes comme mauvaise. Alors que plus en plus de marques de sport s’engagent pour l’environnement, je ne suis pas convaincue par les bonnes intentions du rapport de développement durable de Décathlon.

Est-ce que je les rachèterais? Peut-être. Je cherche une alternative, par exemple des chaussettes en laine à trouver chez une marque éthique.

* Des chaussettes Bleu Forêt

Bleu Forêt propose tout un choix de chaussettes et collants. Les élégantes chaussettes de ville que j’ai achetées sont assez solides. Elles sont vendues à Monoprix et au Printemps et il y a de temps en temps des promos intéressantes.

Je classerais l’éthique de ces chaussettes comme bonne. Bleu Forêt une marque made in France. Les chaussettes sont fabriquées dans le Jura.

Est-ce que je les rachèterais? Oui


dessin d'un T-shirt

* Un T-shirt Ethos Paris

C’est un petit T-shirt en coton bio tout simple mais confortable et qui tient bien le coup.

Je classerais l’éthique de ce T-shirt comme très bonne. Les valeurs d’Ethos Paris sont le commerce équitable et le respect de l’environnement grâce à des matières premières biologiques.

Est-ce que je le rachèterais? Oui par contre malheureusement j’ai un peu de mal à trouver cette marque en boutiques (pour info à Paris, j’ai repéré quelques produits Ethos Paris dans la petite boutique le sourire multicolore).


dessin de chaussures

* Des baskets Nike

Je porte assez intensivement mes baskets Nike dont j’apprécie le confort et elles résistent bien même si elles ne sont plus aussi étanches qu’au début.

Je classerais l’éthique de ces chaussures comme moyenne. Depuis les années 90, Nike a fait des progrès indéniables dans les conditions de fabrication de ses produits.

Est-ce que je les rachèterais? Oui. J’aimerais quand même tester des baskets Veja en cuir pour voir si elles peuvent être une alternative plus éthique.

* Des sandales Clarks

J’ai déjà parlé de ces chaussures ultra-confortables dans mes coups de coeur de juillet 2014. Eh bien elles n’ont pas bougé depuis.

Je classerais l’éthique de ces chaussures comme moyenne.

Est-ce que je les rachèterais? Oui

* Des sandales Cléo de la marque Crocs

J’ai achetées ces sandales-chaussons en plastique en 2010 et elles n’ont pas bougé depuis. Je commence à me dire que ces chaussures sont increvables.

Je classerais l’éthique de ces chaussures comme moyenne. Fabriquées à partir de dérivés pétroliers, elles ne sont pas spécialement écologiques mais elles ont l’avantage de ne pas causer de souffrance animale.

Est-ce que je les rachèterais? Oui

En me relisant, je donne l’impression de ne pas avoir fait d’erreurs d’achat. Pourtant il y a d’autres vêtements dont je n’ai pas parlé car je ne les ai pas assez portés pour vraiment les tester. Sachant que si je les ai peu portés, c’est probablement parce que ce sont des erreurs d’achat. On en reparlera dans mon prochain bilan d’achats vestimentaires.

English version

Jupe à motifs bambous au défilé Armani Privé haute couture été 2015

Le défilé Armani Privé est celui qui m’avait le plus plu lors des défilés Haute Couture printemps-été 2015.

La tenue que j’ai dessinée est composée d’un bustier noir et d’une jupe beige sous un jupon en tulle noir avec des motifs en forme de bambous. Une large ceinture noire est nouée sur la jupe.

dessin d'une femme portant un bustier noir et une jupe beige avec des motifs en forme de bambous de la collection Armani Privé Haute Couture printemps-été 2015

J’aime bien l’inspiration japonisante de l’imprimé bambou et de la ceinture qui semble nouée comme une ceinture de kimono. On retrouve cette inspiration dans toute la collection qui est à la fois zen et élégante.

Je me suis aussi amusée à dessiner un tuto pour savoir faire le même noeud de ceinture.

Vous pouvez voir toutes les photos de ce défilé sur le site internet Vogue.

English version

Tenues de plage des années 50

J’ai déjà écrit deux articles sur la mode des années 50 inspirés par l’exposition du palais Galliera, un article sur les tenues de jour et l’autre sur les tenues de soirée mais cette série ne serait pas complète sans le plus important : les tenues de plage!

Dans les années 50, de plus en plus de français profitent des congés payés instaurés en 1936 pour partir en vacances. Les tenues que l’on porte en vacances sont plus décontractées et plus confortables que les tenues de ville.

Mais quand les grands couturiers se penchent sur les vêtements de plage, c’est pour permettre aux élégantes de rester à la pointe de la mode même avec du sable entre les orteils. Ainsi cet ensemble vert avec des motifs d’inspiration surréaliste de la collection printemps-été 1948 de Grès devait être idéal pour ne pas passer inaperçue.


dessin d'une femme en ensemble de plage vert et blanc de 1948 signé Grès

Cette robe bustier signée Lanvin-Castillo a une forme typique du New Look de l’époque mais un détail amusant est le choix de tissu qui est une toile à matelas.


illustration d'une femme portant une robe de plage blanche à rayures grise Lanvin-Castillo des années 1950

Histoire de se croire vraiment à la plage, je finis sur un maillot de bain une pièce bustier violet de Hermès.


illustration d'un robe de cocktail noire à bretelles des années 1950 signée Chanel

D’autres articles sur la mode des années 50 sur ce blog :

Tenues de jour des années 50

Robes de soirée des années 50

English version

Robes de soirée des années 50

Dans les années 50, les robes de soirée étaient de véritables robes de princesses. J’en ai dessinées quelques unes que j’avais vues à l’exposition sur la mode des années 50 l’été dernier au palais Galliéra à Paris.

Beaucoup de ces robes sont des robes intemporelles qu’on pourrait très bien porter aujourd’hui, comme cette robe du soir longue fuchsia avec des bretelles recouvertes cristaux de verre couleur rubis signée Jean Dessès.


illustration d'une robe du soir longue fuchsia Jean Dessès des années 1950

J’aime bien l’originalité de cette robe Jacques Fath, longue, blanche aux épaules decouvertes et aux manches trois quart. Boutonnée sur le buste puis évasée à partir de la taille, elle a deux grandes poches sur les côtés qui ajoutent encore du caractère. Même le tissu, du coton blanc alvéolé, est inattendu pour une robe de soirée.


image à colorier d'une femme en robe du soir longue des années 1950 signée Jacques Fath


Cliquez sur l’image pour agrandir puis imprimer le coloriage

Le couturier Jacques Fath était le grand rival de Christian Dior dans les années 50. On l’a un peu oublié aujourd’hui car sa maison de couture a fermé en 1957 mais c’est un grand nom de la couture de l’époque.

Cette robe blanche longue et ample signée Christian Dior est simple mais efficace avec ses trois rubans cousus sur le bustier.
C’est une robe qui ferait une très jolie robe de mariée, tout comme la précédente de Jacques Fath.


image à colorier d'une femme en robe du soir longue des années 1950 signée Christian Dior


Cliquez sur l’image pour agrandir puis imprimer le coloriage

Enfin, j’aime bien cette petite robe de cocktail noire toute simple à bretelles signée Chanel qui contrastait avec l’ampleur des autres robes présentées dans la même salle. Elle est ornée d’une broche dorée avec des incrustations couleur turquoise.


illustration d'un robe de cocktail noire à bretelles des années 1950 signée Chanel

D’autres articles sur la mode des années 50 sur ce blog :

Tenues de jour des années 50

Tenues de plage des années 50

English version

Fashion Revolution 2015 : Je veux savoir

Le Fashion Revolution Day est un jour de mobilisation internationale pour s’intéresser aux conditions de fabrication de nos vêtements. L’année dernière j’avais demandé à la marque L’Herbe Rouge qui fabriquait leurs vêtements. Cette année j’ai posé la question « Who made my clothes? » à la marque de mode éthique People Tree.

J’ai le même cardigan que le personnage sur le dessin. Elle porte aussi une robe de la collection d’été de People Tree en collaboration avec Orla Kiely.

dessin d'une femme portant une robe à motifs et un cardigan à l'envers pour le Fashion Revolution Day

J’ai donc demandé à la marque qui a fabriqué mon cardigan et j’ai reçu une réponse avec des informations détaillées sur leur fournisseur :
Mon cardigan a été fabriqué en Inde par Rajlakshmi Cotton Mills.
Cet atelier travaille principalement le coton biologique et équitable. Il s’assure que les règles du commerce équitable s’appliquent tout au long de la chaîne de production, jusqu’aux fermiers qui cultivent le coton dans les régions de Maharashtra, Odisha et Andhra Pradesh en Inde.
Rajlakshmi offre également des avantages sociaux à ses employés : par exemple il contribue à une assurance médicale pour ses employés et leurs familles et finance la scolarité des enfants des employés.

Des marques comme People Tree montrent qu’il est tout à fait possible d’avoir une traçabilité des vêtements. L’objectif du Fashion Revolution Day est que toutes les marques de vêtements mettent en place la traçabilité de leurs produits pour éviter que des abus aient lieu chez leurs sous-traitants.

Voici comment vous pouvez participer au Fashion Revolution Day :

1. Prenez-vous en photo portant une pancarte mentionnant : « JE VEUX SAVOIR » et #WHOMADEMYCLOTHES

2. Partagez la photo sur les réseaux sociaux.

3. Taggez les marques des vêtements que vous portez et indiquez les hashtags #JeVeuxSavoir et #WhoMadeMyClothes


Le Fashion Revolution Day est l’occasion de montrer aux marques que la transparence est importante pour leurs clients.

Plus d’infos :
La page française du Fashion Revolution Day
La liste des pays qui participent au Fashion Revolution Day
Le site de la marque People Tree (en anglais)

English version

Gina Rodriguez en robe longue bleue aux Oscars 2015

Tous les ans je regarde les tenues des différents tapis rouges. Je repère les tenues qui me plaisent le plus et j’essaie aussi de repérer les plus belles tenues vintage ou éthiques.

Aux Oscars de cette année j’ai trouvé très réussie la tenue Gina Rodriguez, l’actrice principale de la série Jane the Virgin. Signée Manon Gabard pour Red Carpet Green Dress, la robe longue décolletée dans le dos d’une couleur bleu de cobalt est en soie bio et non violente*. J’aime spécialement que sa robe soit aussi jolie de dos que de face.

dessin de Gina Rodriguez en robe longue bleu intense aux Oscars 2015

* La soie non violente est obtenue à partir de cocon de papillon mais sans tuer la chrysalide

English version

Robe blanche gansée de gris au défilé Chanel haute couture automne 2014

La veste blanche gansée de noir est une des signatures de la maison Chanel. Elle a été revisitée sous de multiples formes au cours des années. Cette année au défilé Chanel haute couture automne-hiver 2014-2015, l’idée a été reprise pour une robe trapèze blanche à manches courtes. Une ligne verticale grise passe au milieu de la robe. Des lignes horizontales soulignent la taille haute, les bords et les poches. Le tout donne une robe géométrique et minimaliste que j’adopterais volontiers.

dessin d'une robe blanche gansée de gris de la collection Chanel Haute Couture automne-hiver 2014-2015

Vous pouvez voir toutes les photos de ce défilé sur le site internet Style.

English version

Un manteau-cape rouge au défilé Armani Privé haute couture automne 2014

J’ai repéré cette tenue lors du défilé Armani privé haute couture automne-hiver 2014-2015. Elle me fait penser à un petit chaperon rouge avec son manteau-cape. Mais un chaperon rouge moderne qui porte un short de ville, des escarpins, des gants courts et un sac de businesswoman.

dessin d'une robe droite rose pale de la collection Chanel Haute Couture printemps-été 2013

Vous pouvez voir toutes les photos de ce défilé sur le site internet Style.

English version

Look Slow Streetstyle en noir et blanc

Je vous en ai parlé dans mes coups de coeur d’octobre, les blogs Consciously Sartorial et So Good So Cute ont lancé ce mois-ci un défi #SlowStreetStyle. Le challenge consiste à créer un look complet à partir de vêtements éthiques. Voici donc le look tout en dégradé de noir et blanc que j’ai imaginé avec les pièces qui me font envie pour cet hiver.

dessin d'une femme qui porte un pull dégradé du blanc au gris, un pantalon noir et des baskets blanches

Look slow streetstyle : pull dégradé du blanc au gris, sac à main noir, pantalon noir et baskets blanches

(1) Pull en alpaga dégradé du blanc au gris foncé Misericordia. Fabriqué dans des conditions de travail éthiques au Pérou.

(2) Sac à main en cuir Pampa & Pop. Fabriqué dans des conditions de travail éthiques en Argentine. Les eaux usées du tannage sont recyclées.

J’ai repéré les sacs à main aux couleurs éclatantes de Pampa & Pop chez Altermundi. Ce modèle noir est plus sobre mais est égayé par sa doublure imprimée.

(3) Pantalon noir Ekyog. Composé de 98% de coton biologique et 2% d’élasthanne et fabriqué dans des conditions de travail éthiques à Madagascar.

(4) Baskets blanches Veja en cuir tanné écologiquement. Fabriquées dans des conditions de travail éthiques au Brésil.

Dans la vraie vie je prendrais la version noire mais ici j’ai pu prendre la version blanche parce dans mes dessins il n’y a pas de maladroits qui vous marchent sur les pieds ^^

Vous pouvez participer aussi au défi #SlowStreetStyle jusqu’à la fin du mois en créant un look. Toutes les explications sont sur le blog Consciously Sartorial (en anglais).

English version

La fille au pantalon en léopard bleu

Un jour d’été, précédée par le clac clac de ses sandales rouges à semelles de bois style Swedish Hasbeens, cette jeune fille s’est assise dans la même rame de métro que moi. J’ai eu le temps de détailler son association audacieuse d’une veste rouge vif avec un pantalon bleu à motifs léopard. Et de constater que sur elle c’était très joli.

dessin d'une jeune fille qui porte une veste rouge vif, un pantalon bleu à motifs léopard et des sandales rouges à semelles de bois

English version