Look Slow Streetstyle en noir et blanc

Je vous en ai parlé dans mes coups de coeur d’octobre, les blogs Consciously Sartorial et So Good So Cute ont lancé ce mois-ci un défi #SlowStreetStyle. Le challenge consiste à créer un look complet à partir de vêtements éthiques. Voici donc le look tout en dégradé de noir et blanc que j’ai imaginé avec les pièces qui me font envie pour cet hiver.

dessin d'une femme qui porte un pull dégradé du blanc au gris, un pantalon noir et des baskets blanches

Look slow streetstyle : pull dégradé du blanc au gris, sac à main noir, pantalon noir et baskets blanches

(1) Pull en alpaga dégradé du blanc au gris foncé Misericordia. Fabriqué dans des conditions de travail éthiques au Pérou.

(2) Sac à main en cuir Pampa & Pop. Fabriqué dans des conditions de travail éthiques en Argentine. Les eaux usées du tannage sont recyclées.

J’ai repéré les sacs à main aux couleurs éclatantes de Pampa & Pop chez Altermundi. Ce modèle noir est plus sobre mais est égayé par sa doublure imprimée.

(3) Pantalon noir Ekyog. Composé de 98% de coton biologique et 2% d’élasthanne et fabriqué dans des conditions de travail éthiques à Madagascar.

(4) Baskets blanches Veja en cuir tanné écologiquement. Fabriquées dans des conditions de travail éthiques au Brésil.

Dans la vraie vie je prendrais la version noire mais ici j’ai pu prendre la version blanche parce dans mes dessins il n’y a pas de maladroits qui vous marchent sur les pieds ^^

Vous pouvez participer aussi au défi #SlowStreetStyle jusqu’à la fin du mois en créant un look. Toutes les explications sont sur le blog Consciously Sartorial (en anglais).

English version

La fille au pantalon en léopard bleu

Un jour d’été, précédée par le clac clac de ses sandales rouges à semelles de bois style Swedish Hasbeens, cette jeune fille s’est assise dans la même rame de métro que moi. J’ai eu le temps de détailler son association audacieuse d’une veste rouge vif avec un pantalon bleu à motifs léopard. Et de constater que sur elle c’était très joli.

dessin d'une jeune fille qui porte une veste rouge vif, un pantalon bleu à motifs léopard et des sandales rouges à semelles de bois

English version

Tenues de jour des années 50

Je suis revenue de l’exposition sur la mode des années 50 au palais Galliera à Paris avec des petits croquis que je vais publier en plusieurs articles. J’ai copié des tenues présentées à l’exposition mais c’est moi qui ai ajouté les accessoires et les coiffures alors ne m’en veuillez pas si je ne respecte pas la réalité historique.

Côté mode, les années 50 sont marquées par un rallongement des jupes jusqu’à mi-mollet et une taille très marquée. Le premier défilé de Christian Dior en 1947 marque le début de ce « new look ». Les jupes y sont très évasées, en forme de « corolles » de fleurs mais à l’époque les femmes portent aussi des jupes droites comme celles que j’ai dessinées ici.


illustration d'un tailleur de jour noir Balenciaga de la collection printemps-été 1950

Le premier dessin montre un tailleur de jour noir Balenciaga de 1950 dont la veste est serrée à la taille et s’élargit aux hanches. La jupe droite assortie descend jusque mi-mollet.


illustration d'un manteau de ville couleur anis Madeleine Vramant des années 1950

C’est ensuite un manteau couleur anis Madeleine Vramant qui s’élargit à partir des hanches, prenant la forme de la jupe corolle que l’on peut porter en dessous.


illustration d'une robe d'après-midi noire Jacques Fath de la collection automne-hiver 1954

Ce dessin montre une robe d’après-midi noire Jacques Fath de 1954 avec tout un jeu de plissé sur le devant. Autant je comprends bien le concept de robe de jour, autant je me demande quelle différence il peut y avoir entre une robe du matin et une robe d’abrès-midi ^^


dessin à colorier d'une femme portant un manteau style New Look

J’ai aussi dessiné une version à colorier du manteau New Look de Madeleine Vramant. Cliquez sur l’image pour agrandir puis imprimer le coloriage.

Pour finir, mon avis sur l’exposition sur la mode des années 50 :

(à visiter jusqu’au 2 novembre 2014)

J’ai bien aimé cette exposition. Les tenues présentées sont des tenues haute couture dans de très belles matières et on devine qu’elles ont demandé beaucoup de travail. Elles sont très bien conservées et sont classées par thèmes : les tenues de jour, les tenues de plage, les robes de soirée, les tenues de cocktail…

L’exposition n’est pas très grande aussi je vous la conseillerai plutôt si vous avez un minimum d’intérêt pour l’histoire ou la mode. Les explications sont intéressantes. Il y a des vidéos d’époque qui montrent les tenues portées et des dessins de stylistes et d’illustrateurs de mode comme René Gruau.

Il y avait pas mal d’enfants et ils avaient l’air d’apprécier l’exposition. Si on y va avec des enfants, l’idéal est de lire les explications (en pdf) sur le site du palais Galliera tranquillement chez soi avant la visite.

Plus d’infos sur le site du palais Galliera – musée de la mode

English version

Gisele Bündchen en robe verte Prophetik au Rainforest Alliance Gala

Le mannequin Gisele Bündchen a assisté en mai dernier au gala de l’association Rainforest Alliance dont elle est membre du conseil d’administration. Rainforest Alliance c’est une organisation non-gouvernementale dont le but est la protection des forêts et de la biodiversité (Vous avez peut-être déjà repéré leur label, une grenouille verte, sur certains produits vendus dans le commerce).

A cette occasion, Gisele Bündchen portait une robe bustier couleur vert opaline signée Prophetik.

dessin de Gisele Bündchen en robe bustier couleur vert opaline en chanvre signée Prophetik au Rainforest Alliance Gala 2014

Etonnamment, cette robe aux reflets satinés est en chanvre. C’est la première fois que je vois une robe de soirée en chanvre. Je savais déjà que le chanvre était une fibre écologique. En effet sa culture nécessite peu d’eau, elle n’a pas besoin de pesticide et la plante absorbe du CO2. Maintenant je pourrai ajouter que le chanvre c’est chic.

English version

Robe corail en soie

J’ai vu repéré plein de jolies robes dans la collection été d’Ekyog. Des petites robes qui ont l’air confortables et suffisamment habillées pour une soirée ou un mariage.

Celle-ci, en soie corail ceinturée de noir va rejoindre ma garde-robe virtuelle.

illustration d'une femme en robe courte de<br />
soie corail avec une ceinture noire


  • robe en soie de la marque Ekyog (marque de mode éthique)
  • Sandales en cuir de la marque La Botte Gardiane fabriquées à Villetelle dans l’Hérault

English version

Sabina en robe de dentelle blanche

Quand j’ai découvert Consciously Sartorial, le blog de Sabina, j’ai adoré son esthétique. Ce blog écrit en anglais et en espagnol est un plaisir pour les yeux. Sabina a le don de dénicher des photos, des objets et des vêtements super-stylés et qui ont aussi une dimension écologique ou sociale signalée par un petit logo dans l’article.

Sabina a bien voulu répondre à une mini-interview et poser dans sa tenue préférée, une robe en dentelle blanche dont j’aime beaucoup le côté bohème.

dessin de Sabina en robe de dentelle blanche


Qui es-tu?

J’ai 35 ans, je suis professeur de langue et passionnée de mode éthique à temps partiel. Je suis née et j’ai grandi au pays de Heidi et j’ai vite eu envie de voir le vaste monde. Mon premier arrêt a été une petite île au sud de l’Angleterre. De là, j’allais régulièrement à la capitale, j’ai aussi travaillé un moment en Hollande et en Italie. Il y a quatre ans, ma moitié m’a demandé de le suivre dans son Espagne natale, j’ai dit « SI » et me voilà, prête pour de nouvelles aventures!


Peux-tu raconter l’histoire de ta tenue?

J’ai acheté la robe à Grande Canarie, c’était un achat de dernière minute pour la nuit de carnaval appelée « Eel carneval de los indianos ». La coutume locale veut que chacun soit habillé de blanc, avec de préférence des costumes de style colonial que portaient les ancêtres des Canariens en Amérique du sud. C’était sans doute une des nuits les plus magiques de ma vie! Tout le monde se lançait du talc et à la fin de la nuit on avait l’impression d’être entouré de fantômes!

Le collier est un cadeau d’Anita, ma cousine par alliance, amie et sauveuse de blog et de vie. Elle l’a ramené de Salvador de Bahia au Brésil, une destination où je veux absolument aller!

Le sac en paille vient de l’atelier d’un petit artisan d’Altea, une ville sur une colline à côté d’Alicante en Espagne. Malheureusement j’ai oublié son nom. C’est un cadeau de mon mari, et il porte en lui beaucoup de bons souvenirs (au sens propre comme au figuré).

Les chaussures, je dois l’admettre, viennent de TopShop… c’est le premier achat que j’ai fait avec mon premier vrai salaire en Angleterre. Je les porte le moins souvent possible donc j’espère qu’elles vont durer encore un moment…


Quelles sont tes boutiques / marques de mode préférées?

Je vis dans une ville de taille moyenne avec peu de choix de magasins alors j’apprécie de faire les boutiques quand nous sommes en vacances. Récemment, je me suis remise aux vêtements vintage, j’adore Lotta Vintage à Madrid (http://www.lottavintage.com), et Rokit à Londres (ils ont aussi une boutique en ligne : http://www.rokit.co.uk/).

Je suis une grande fan d’upcycling, une des marques qui m’a le plus impressionnée dans ce domaine est Wintervachtjas. Cette marque hollandaise vient de sortir une collection incroyable à partir de vieux rideaux, ça peut paraitre un peu bizarre mais le résultat est super! La marque de sacs en cuir tannage végétal O My Bag est aussi en bonne position dans ma wish list – J’espère que mon mari lit ça… !

Si je vivais aux Etats Unis, je m’habillerais avec tout ce que fait la super marque éthique the Reformation – Ils sont juste trop bons pour être vrais!

J’adore aussi les panamas équitables de Pachacuti et je suis encore incapable de choisir un modèle de Birkenstock pour cet été – ils sont tous géniaux!


Ton blog est spécialisé en mode éthique. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui aimerait s’habiller plus éthique mais ne sait pas par où commencer?

De s’informer sur tous les différents aspects du shopping éthique à l’aide de sites internet tels que Treehugger, Ecouterre, ou
Clean Clothes, ou de livres comme “The Sustainable Fashion Handbook” de Sandy Black et Hilary Alexander (disponible sur Amazon).

Twitter est également très bien pour trouver des sites internet et des blogs dédiés à la mode éthique, certains d’entre eux pouvant vous en dire plus sur ce qui se passe dans votre région.

Je pense aussi qu’il est important d’acheter avec méthode. Si vous avez besoin d’aide pour optimiser votre garde-robe, vous allez aimer Project 333 et Into Mind.

A partir de là, vous pourrez décider d’une stratégie de shopping en fonction de votre budget. Par exemple, si vous êtes une étudiante aux ressources limitées, le mieux pour vous est de prendre la voie du vintage (Rokit, Asos Marketplace etc.), de customizer vos vêtements (I Spy DIY), ou d’organiser un swap de vêtements avec des amies (Swapaholics UK).

Par ailleurs, il y a beaucoup de chouettes marques qui ont des prix raisonnables et que l’on trouve dans les grandes villes ou sur internet. Prenez par exemple Nudie Jeans, avec leur offre de réparation de jeans, c’est une bonne affaire!


Merci Sabina!

English version

Fashion Revolution Day 2014 : Qui a fait vos vêtements?

dessin d'une femme portant un short et un débardeur à l'envers pour le Fashion Revolution Day avec la question : qui a fait mes vêtements?

Je vous ai déjà parlé du Fashion Revolution Day, cette mobilisation internationale le 24 avril pour une mode plus transparente et plus éthique. Ma petite contribution aujourd’hui c’est ce dessin d’une femme qui porte un short et un débardeur à l’envers en posant la question : qui a fait mes vêtements?

Vous pouvez aussi participer dès maintenant en vous prenant en photo avec un vêtement porté à l’envers ou avec l’étiquette visible. Partagez ensuite la photo sur vos réseaux sociaux avec le hashtag #insideout et envoyez la photo par e-mail à france@fashionrevolution.org qui publie les photos reçues sur sa page facebook. A vos selfies ;)

Chemise en jean’s et Fashion Revolution

dessin d'une femme portant une chemise à l'envers pour le Fashion Revolution Day

Je n’ai encore que peu de vêtements éthiques dans ma garde-robe mais heureusement mes personnage illustrés eux peuvent porter tous les vêtements que je repère sur internet.

Mon illustration porte donc une chemise de la nouvelle collection L’Herbe Rouge portée à l’envers et des boucles d’oreilles Artisans du Monde.

Pourquoi portée à l’envers? Parce que ce blog soutient le « Fashion Revolution Day » qui aura lieu le 24 avril prochain. Un an près le drame du Rana Plaza, cette journée internationale est l’occasion de se mobiliser pour que nos vêtements soient enfin fabriqués dans de bonnes conditions. Pour participer, c’est très facile :

1. Prenez une photo de vous avec un vêtement porté à l’envers

2. Diffusez la photo sur vos réseaux sociaux : facebook, twitter, instagram, pinterest etc. avec le mot clé #insideout

Vous pouvez aussi envoyer la photo par e-mail à france@fashionrevolution.org qui publiera les photos reçues sur internet.

3. Contactez la marque du vêtement retourné pour lui demander « Qui a fait ce vêtement? »

Le but de cette mobilisation est de créer une connexion entre la personne qui porte un vêtement et la personne qui l’a fabriqué. Quand on retourne le vêtement, on peut voir l’étiquette qui nous informe sur son origine. Quand on écrit à la marque de vêtement, c’est pour lui faire comprendre que ses clients veulent savoir d’où viennent leurs vêtements.

J’ai joué le jeu et envoyé un e-mail à l’Herbe Rouge pour demander d’où vient cette chemise. J’ai été épatée par le service client car d’expérience c’est rare de recevoir une réponse aussi rapide et aussi complète quand on écrit à une marque.

J’ai donc appris que c’est une chemise made in Europe :

– les boutons sont fabriqués en France dans les Vosges

– le tissu a été fabriqué en Espagne, labélisé Made in Green ; fabrication respectueuse de l’environnement et des droits sociaux.

– la confection a été réalisée en Roumanie par une partenaire qui a aussi sa propre marque spécialisée dans le développement durable et fait de la recherche avec l’université locale sur les teintures propres.

Ce serait bien que toutes les marques de vêtements soient aussi transparentes. Seulement avec la généralisation de la sous-traitance, beaucoup de marques ne savent même pas où leurs vêtements sont confectionnés. Mais elles s’y intéresseront si les consommateurs leur demandent.

En plus de vous prendre en photo avec un vêtement sens dessus dessous, vous pouvez suivre la page facebook de Fashion Revolution Day France pour vous informer sur la campagne en France ou le site Fashion Revolution (en anglais) pour la campagne internationale.

English version

Olga Kurylenko en robe longue rose aux Oscars 2014

J’ai dessiné la robe rose de l’actrice Olga Kurylenko aux Oscars. C’est une robe longue sans manches de couleur grenat. Un tissu plissé est cousu en biais sur le buste de la robe et se déploie sur son épaule.

dessin d'Olga Kurylenko en robe longue rose écolo aux Oscars 2014

En plus d’être élégante, cette robe est aussi écolo : Elle est en soie « non violente » certifiée biologique. La soie non violente est obtenue à partir de cocon de papillon mais sans tuer la chrysalide. Le tissu a été teinté avec des teintures végétales : du bois de sappan et de la racine de garance.

La robe a été créée par Alice Elia, une étudiante en stylisme française a gagné le concours « red carpet green dress » (littéralement tapis rouge robe verte) qui est organisé chaque année à l’occasion des oscars.

Plus d’infos sur le site Red Carpet Green Dress (en anglais)

English version

Défilé romantique Chanel Haute Couture printemps-été 2013

J’avais bien aimé le défilé Chanel Haute Couture printemps-été 2013. Dans un décor forestier, des jeunes filles à l’allure romantique et aux yeux de biches se succédaient en portant du noir associé à des couleurs douces, des motifs de fleurs brodées et de la dentelle. Voici les dessins des deux robes que j’aime particulièrement :

dessin d'une robe droite rose pale de la collection Chanel Haute Couture printemps-été 2013

Le premier mannequin porte une robe droite rose pale avec des poches et des manches courtes comment dire… en forme d’entonnoirs mais ça rend très bien. Elle a des sandales-cuissardes en dentelle noire. Et des chutes de tissus déchirées pour en faire des rubans agrémentent ses cheveux.

dessin d'une robe longue bleu marine et blanche de la collection Chanel Haute Couture printemps-été 2013

La deuxième mannequin porte deux robes superposées : une robe longue brodée bleu marine par dessus une robe encore plus longue, blanche à col rond. La superposition est réussie et me donne envie de faire des essais d’associations entre T-shirt et robe décolletée.

Vous pouvez voir toutes les photos de ce défilé sur les sites internet de Style et de Popsugar fashion.

English version