La procrastination utile

Mon thème de cette année étant l’action, je me suis dit que ça pourrait vous intéresser de parler de mes essais de méthodes contre la procrastination, cette tendance à remettre à plus tard ce qu’on doit faire.

Pour l’instant les techniques anti-procrastination que j’ai testées ont souvent une efficacité limitée dans la durée. Pas de recette miracle donc mais il y a quand même une technique qui marche bien pour moi. J’appelle ça procrastiner utile.

Je vous donne un petit exemple. Je n’aime pas laver les vitres. C’est quelque chose que je fais le moins souvent possible. Pourtant il y a un moment où je vais nettoyer mes fenêtres et avec plaisir : c’est quand je dois faire des recherches internet sur un sujet qui me barbe particulièrement. Alors plutôt que de faire ma recherche, je vais laver mes vitres à la place. Soudainement la corvée des vitres me semble presque agréable comparée à la corvée de recherche barbante.

L’idée est donc de profiter de sa procrastination pour faire quelque chose d’utile. Ca peut être du ménage, du rangement, du tri de courrier, un appel à faire etc. L’important c’est de faire quelque chose d’utile à défaut de faire ce qu’on avait prévu de faire au départ.

Et de mon côté, je sais qu’il y aura bientôt une nouvelle tâche urgente et ennuyeuse à faire (un peu de comptabilité par exemple) qui rendra tellement plus désirable la perspective de faire des recherches sur internet.

Dessin d'un personnage qui demande : T'es sûre que mettre à jour son statut facebook n'est pas de la procrastination utile?

English version

2 réflexions au sujet de « La procrastination utile »

  1. Ping : Coups de coeur de septembre 2015 - ApollineR

  2. Ping : Meilleurs Voeux pour 2016 (et bilan anti-procrastination) - ApollineR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *