La biographie Twitter d’Hillary Clinton

J’ai ouvert un compte sur le site Twitter, entre autres pour y publier les mises à jour de mon blog (vous pouvez m’y suivre sous le nom d’utilisatrice @ApolliR
).
En faisant des recherches pour savoir comment personnaliser mon profil je suis tombée sur le profil twitter d’Hillary Clinton qui est souvent cité comme un exemple de comment résumer sa biographie en 160 caractères.

Voici ce qui dit son profil en anglais :
Wife, mom, lawyer, women & kids advocate, FLOAR, FLOTUS, US Senator, SecState, author, dog owner, hair icon, pantsuit aficionado, glass ceiling cracker, TBD…

Ce qu’on peut traduire par :
Épouse, mère, avocate, défenseuse des femmes et des enfants, première dame de l’Arkansas, première dame des États-Unis, sénatrice des États-Unis, secrétaire d’État, auteur, propriétaire de chien, icône capillaire, fan de tailleurs pantalons, briseuse de plafond de verre, à déterminer…

Les références ne sont pas toutes évidentes alors je vais développer un petit peu sa biographie.

Née en 1947 dans une famille de la classe moyenne américaine, Hillary Rodham Clinton étudie le droit et devient avocate. Elle s’engage particulièrement pour les droits des enfants. Elle épouse Bill Clinton qu’elle a rencontré à l’université. Lorsqu’il est élu gouverneur de l’Arkansas, elle devient première dame de l’Arkansas. Elle accouche d’une petite fille et soutient la carrière politique de son mari qui est élu président des États-Unis en 1992.

Ce qui est intéressant c’est qu’elle reprend le fil de sa carrière quand son mari ralentit la sienne à la fin de son mandat de président des États-Unis.
Elle est élue sénatrice de l’État de New York en 2000. Puis en 2008, Barack Obama la nomme secrétaire d’État des États-Unis (l’équivalent de ministre des affaires étrangères).

La fin de la biographie est en forme de clin d’œil : Hillary Clinton se présente comme une icône capillaire parce que les journalistes ont beaucoup commenté sa queue de cheval lorsqu’elle était secrétaire d’état. Il a même fallu qu’elle explique en interview pourquoi elle s’était fait pousser les cheveux (la réponse si ça vous intéresse : elle a choisi une coiffure simple à réaliser parce qu’elle n’a pas toujours le temps de chercher un coiffeur quand elle est en voyage). Mais heureusement pour elle, ça lui est égal de savoir ce que les gens ont à dire sur sa coupe de cheveux.

Elle se définit ensuite comme une « briseuse de plafond de verre ». Le plafond de verre c’est l’ensemble des obstacles que rencontrent les femmes qui veulent avoir des postes à responsabilité. Hillary Clinton a notamment ouvert une brèche dans le plafond de verre en étant la première femme potentiellement présidentiable aux États Unis.

Enfin, « à déterminer… » fait probablement référence aux élections présidentielles de 2016 auxquelles elle pourrait être candidate.

Hillary Clinton et son équipe de communication semblent bien maîtriser les réseaux sociaux. Cela se retrouve aussi dans le choix de la photo de profil qui montre Hillary Clinton en train d’écrire un texto sur son mobile. Cette photo avait fait un buzz en 2012 quand un site internet proposait d’imaginer ce que la secrétaire d’état pouvait bien écrire sur son téléphone.

illustration d'après une photo d'Hillary Clinton en train d'écrire un texto sur son téléphone mobile

dessin d’après la photo de profil twitter d’Hillary Clinton prise par Diana Walker

Mais au delà de l’exercice de communication, le profil twitter d’Hillary Clinton est intéressant car il présente en quelques mots un parcours exceptionnel. C’est d’abord la diversité de ses expériences qui fait que sa biographie attire l’attention.

Pour en savoir plus :
Le profil twitter d’Hillary Clinton : @HillaryClinton

English version

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *