Aung San Suu Kyi et vaincre la peur

Aung San Suu Kyi est la lauréate du prix Nobel de la Paix 1991.
En 1988, elle quitte sa carrière d’universitaire et sa famille à Londres pour retourner dans son pays d’origine, la Birmanie et elle s’engage politiquement contre la dictature. Entre 1989 et 2010, elle passe 15 ans emprisonnée. A sa libération, elle est élue députée et elle travaille à la démocratisation de la Birmanie en dialoguant avec ceux là même qui l’ont emprisonnée.

dessin de Aung San Suu Kyi venue recevoir son prix Nobel de la paix en 2012

Dans une intervention à la BBC en 2011, Aung San Suu Kyi parle de la liberté et de se libérer de la peur. J’ai essayé de traduire un extrait des propos de celle qui a trouvé le courage de s’opposer à la dictature :

« La peur est le premier adversaire que nous devons dépasser lorque l’on entreprend de se battre pour la liberté, et souvent elle nous accompagne jusqu’au bout. Mais il n’est pas nécessaire de se libérer complètement de la peur. Il faut juste s’en libérer suffisamment pour pouvoir continuer à lutter; et continuer malgré la peur demande un courage énorme. »

Elle dit aussi, en parlant des dissidents dont elle fait partie :

« Ils font semblant de ne pas avoir peur quand ils font ce qu’ils ont à faire et ils font semblant de ne pas voir que leurs camarades eux aussi font semblant de ne pas avoir peur. Ce n’est pas de l’hypocrisie. C’est du courage qui doit être renouvelé sciemment de jour en jour et d’heure en heure. »

En résumé, elle a peur mais elle y va quand même et elle fait semblant de ne pas avoir peur. En tout cas elle joue bien la comédie car quand on la voit elle a réellement l’air de n’avoir peur de rien.

Pour en savoir plus :
l’enregistrement et la retranscription (en pdf) de l’intervention de Aung San Suu Kyi à la BBC (en anglais)

English version

2 réflexions au sujet de « Aung San Suu Kyi et vaincre la peur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *