Du primeur au marché

J’ai raconté comment je suis passée de la grande surface au primeur pour faire mes courses. Cette solution me convenait bien jusqu’à ce que je tombe par hasard sur internet sur des témoignages de personnes qui faisaient leurs courses au marché. Elles racontaient qu’elles achetaient directement à des petits producteurs et que ça ne leur revenait pas cher pour une très bonne qualité. Je les lisais avec envie, parce que Paris n’est pas le meilleur endroit pour trouver des producteurs locaux.

J’ai quand même fait un tour au marché près de chez moi. J’y ai trouvé beaucoup de revendeurs qui vendent des fruits et légumes de tous origines comme les primeurs. D’ailleurs ils se fournissent en général au même endroit : aux halles de Rungis qui fournissent toute la Région Parisienne.

revendeur sur le marché
un revendeur (la présence de bananes importées prouve que ce n’est pas un producteur local)

Et en faisant le tour du marché, j’ai trouvé un petit producteur d’Ile de France. C’était écrit « producteur » sur son stand. Il vendait des produits locaux et de saison. C’était bon, moins cher qu’au primeur et je savais d’où venaient les produits.

petit producteur sur le marché
un petit producteur : salades et radis viennent de la Région parisienne

A force d’arpenter les allées du marché, j’ai aussi trouvé un producteur de fruits et légumes sans pesticides. En fait les fruits et légumes étaient cultivés selon les principes de l’agriculture biologiques. Seulement ils n’étaient pas certifiés parce qu’ils trouvaient que c’est trop contraignant. Quand on n’a pas la garantie que donne la certification bio, c’est une question de confiance envers le producteur. La confiance vient avec le temps mais on peut aussi remarquer que les fruits et légumes bio sont souvent moins parfait esthétiquement parlant que les fruits et légumes conventionnels. Par exemple les pommes sont plus petites, les carottes sont un peu terreuses et biscornues, les oignons n’ont pas tous la même taille etc. Mais par contre ils sont très bons.

 

petit producteur sur le marché
un petit producteur bio : en Automne, il vend des carottes, pommes de terre et courges de la région

Et maintenant?

Je suis dans un pays où la malbouffe a presque gagné la partie. On peut manger successivement des crevettes, du fromage puis des fraises qui partagent la même absence de goût. On a l’impression de manger la même chose, il n’y a que la texture qui change.
C’est là qu’on se rend compte de l’importance de soutenir les petits producteurs qui font de la qualité. Parce que le jour où ils ne sont plus là, c’est trop tard et on se retrouve à manger de la merde.
Il y a sûrement moyen de se fournir chez des petits producteurs qui font de la qualité en Colombie Britannique. Il ne me reste plus qu’à les trouver.

2 réflexions au sujet de « Du primeur au marché »

  1. Commentaires

    bonne chance, ma chérie! ça doit certainement exister, quand même, pardi! sinon, il te reste de faire un potager chez toi, sur le balcon….il n’y a pas de fermes autour d’où tu habites? Un peu e dehors de la ville? (je parle des petits fermes, hein?)
    Commentaire n°1 posté par esther le 05/06/2009 à 09h59

    J’aime beaucoup les marchés, de voir tous ces fruits et légumes bien rangés… Toute cette fraîcheur est un régal pour les yeux. Effectivement, en région parisienne, c’est assez rare de trouver des petits producteurs. Quant au panier bio, il vaut mieux habiter dans certains quartiers de Paris pour les récupérer.
    Commentaire n°2 posté par lirazel ( http://lirazel.mabulle.com/ ) le 05/06/2009 à 11h23

    Bonne chance, en attendant c’est moi qui me régale de tes articles.
    Commentaire n°3 posté par Pomme de reinette ( http://www.pomme-de-reinette.net/ ) le 07/06/2009 à 12h47

    pour savoir si ce sont des produits bio ou issus d’une agriculture raisonnée c’est simple.
    si on les fait cuire à l’autocuiseur : l’eau est claire : pas de traitement ; l’eau est sale et foncée : ce sont les produits de traitement qui s’y retrouvent.

    bon à savoir pour tester un producteur.

    merci à tous les petits producteurs qui se « décarcassent » pour nous donner de bons produits et se battent pour survivre. aidons les et achetons le maximum de produits de saison chez eux.
    Commentaire n°4 posté par muriel le 12/06/2009 à 11h21

    Merci pour les idées. Je ne sais pas où il y a des fermes à proximité. C’est assez habité ici.
    Je pense à jardiner mais je n’y connais rien. Il faudrait que je m’y mette.
    Commentaire n°5 posté par ApollineR le 25/06/2009 à 09h50

  2. je travaille avec un petit producteur de truffes fraiches du luberon ou j essaie de les vendre sur des marches producteurs or fraiche veut dire de saison »la tuber aestivum »et on me reclame « la melanosporum » celle d hiver..vendue au calibre on peut en acheter une ou deux ou plus…j ai du mal pas pour le prix qui varie de 2e ou 10 ou plus selon le poids mais c est pas celle qu ils veulent..alors….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *