Vers un recyclage du polystyrène?

Cet article fait suite à une conférence du salon Américana intitulée « Mise en valeur du polystyrène issu de la collecte sélective ».


Le polystyrène est un plastique que l’on retrouve sous de nombreuses formes dans la vie quotidienne : dans les boîtiers de CD, les emballages des hamburgers, les pots de yaourt ou les cales qui maintiennent les objets fragiles dans les cartons. On sait qu’un objet est en polystyrène grâce au logo distinctif du polystyrène : un triangle fléché entourant le chiffre 6.

logo du polystyrène
logo du polystyrène


Techniquement, le polystyrène est recyclable. Mais dans les faits il n’est pas récupéré par la collecte sélective. C’est d’abord une question financière. Le polystyrène peut contenir jusqu’à 98% d’air. Ce n’est pas rentable de récupérer et de transporter de gros volumes de déchets de polystyrène qui en fin de compte ne fourniront qu’une petite quantité de matière exploitable. D’autant plus que ça ne coûte pas cher de fabriquer du polystyrène à partir de pétrole.
D’autre part on ne peut pas recycler les emballages alimentaires en polystyrène quand ils sont souillés avec des restes de nourriture.


Il existe quelques projets pilote de recyclage qui sont basés sur des points d’apport volontaire. Le Centre de transfert technologique en écologie industrielle a eu l’idée de récupérer le polystyrène avec le tri sélectif et de le traiter directement dans le centre de tri. Un projet de recherche a été mis en œuvre pour voir si c’était réalisable.
Le traitement consiste à compacter le polystyrène à l’aide d’un solvant chimique. Comme ça le matériau récupéré prend beaucoup moins de place et son transport devient moins coûteux. La technique expérimentée permet d’obtenir une pâte de polystyrène aux propriétés intéressantes. Maintenant il reste à voir si cette technique va passer au stade industriel.


tas de polystyrène, Tsukiji Fish Markets
photo de roryrory sous licence Creative Commons


Une réflexion au sujet de « Vers un recyclage du polystyrène? »

  1. Commentaires

    j’avais vu dans certains états des usa, qu’on les recyclait et je me demandais pourquoi tel n’était pas le cas chez nous…c’est excellent de trouver une façon de le recycler et revaloriser ici….
    Commentaire n°1 posté par esther le 25/04/2009 à 19h16

    j’avais vu dans certains états des usa, qu’on les recyclait et je me demandais pourquoi tel n’était pas le cas chez nous…c’est excellent de trouver une façon de le recycler et revaloriser ici….
    Commentaire n°2 posté par esther le 25/04/2009 à 19h16

    Merci pour cet article instructif. Je n’avais aucune idée que ça pouvait se recycler !
    Commentaire n°3 posté par vero0oo ( http://lemondedevero0oo.canalblog.com/ ) le 02/05/2009 à 00h14

    Hello ApollineR,

    à propos des déchets…
    C’est tout un programme et les pays & industries ne font pas encore preuve de consensus à ce niveau là.
    Des efforts et des essorts pointent à l’horizon, mais le mix est encore un peu vague alors que nous aurions déjà la possibilité de faire autrement (à gde échelle) mais cela dépend des volontés politique et nous devrons certainement encore attendre que le pétrole soit épuisé pour enfin sortir le nez du sac !?

    (de 30ans à 200ans…) il y a de la marge, et en attendant chacun peut contribuer à sa mesure envers l’éco-reclage des déchets de toutes sortes…

    tu blogues depuis le Canada ?
    J’m bien la région de Quebec et je serais heureux de pouvoir en apprendre un peu plus sur le lieux, la vie, les ambiances,les courrants…

    Amicalement, ibios
    Commentaire n°4 posté par ibios ( http://h2oo.over-blog.org/ ) le 13/10/2009 à 10h30

    J’écris depuis Vancouver après avoir passé quelques mois au Québec. J’en parle dans mes articles de la catégorie Journal d’expat ( http://eclectique.over-blog.org/categorie-10594063.html ). Mais si tu as des questions précises tu peux m’écrire en cliquant sur « contact » en bas de page.
    Commentaire n°5 posté par ApollineR le 16/10/2009 à 21h26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *