Chaque jour apporte son lot d’imprévu

jour j+31 : Dégustation des fromages d’importation qu’on a trouvé dans une fromagerie du marché Atwater, un autre marché de Montréal.

pont l'évêque, camembert (au lait cru), fourme d'Ambert

De gauche à droite, un pont l’évêque, un camembert (au lait cru) et un morceau de fourme d’Ambert.
Le camembert était en promotion et nous a coûté 7 $ soit 4,6 €. Je crois qu’il me coûtait dans les 3,8$ (2,5€) à Paris.

jour j+33 : J’essaie de faire un CV québécois en suivant les recommandations d’une conseillère en emploi. Alors qu’en France il est d’usage d’indiquer son âge, sa nationalité, son statut marital et parfois d’ajouter sa photo, ici ces informations sont proscrites dans le CV pour éviter la discrimination.


jour j+35 : Déménagement vers un autre meublé loué pour un mois. L’appartement est moins cher que le précédent mais il a beaucoup vécu et est assez mal insonorisé. On pense chercher mieux pour le mois suivant.
Mon nouveau quartier :

maisons montréalaises

maisons montréalaises

jour j+36 : Rendez-vous avec une conseillère en emploi d’Immigration Québec. Cet entretien est un revival des années noires passées à fréquenter l’ANPE : La conseillère qui lit mon CV en poussant de gros soupirs puis réfléchit à qui elle pourrait m’adresser pour se débarrasser de moi. Pas de chance pour elle, j’ai déjà contacté l’organisme dont elle me parle. Finalement, plutôt que d’avouer son incapacité à m’aider, elle passe une demi-heure à chercher sur son ordinateur les codes des professions apparentées à mon profil.

jour j+37 : Arrivés pour rendre les clés de notre ancien logement, on se rend compte que le propriétaire nous a posé un lapin. On arrive à l’avoir au téléphone et il nous demande de partir en laissant les clés sur la table et qu’il nous rendra plus tard notre caution, il verra ça une fois qu’il aura reçu la prochaine facture de téléphone de l’appartement. Après d’âpres négociations, l’Homme réussit à reprendre un rendez-vous le jour même pour faire l’état des lieux et on finit par récupérer notre caution.

jour j+37 : Le nouvel appartement est envahi par des araignées. Je me réveille au milieu de la nuit persuadée d’avoir vu (dans le noir et sans mes lunettes) une araignée géante descendre du plafond.

jour j+41 : Depuis qu’on a déménagé, j’ai des boutons sur les bras, les jambes et la nuque qui me démangent. Après avoir pensé à l’attaque d’une division d’insectes assoiffés de sang, je me demande si ce n’est pas une allergie ou une manifestation de stress. Ou serait-ce possible que chercher du travail me donne littéralement des boutons?

jour j+43 , 8h : J’écrase deux insectes non identifiés sur le mur de la chambre. Ca fait deux taches couleur sang. J’ai trouvé les responsables de mes boutons. Après une recherche sur internet, j’en déduis qu’il s’agit de punaises de lit. Je suis complètement dégoûtée.

jour j+43 , 10h : Rendez-vous avec une conseillère en emploi d’un organisme qui vient en aide aux immigrants. La personne est beaucoup plus sympa que celle que j’ai vu la dernière fois et m’inscrit à différents ateliers.

jour j+43 , 17h : La propriétaire vient asperger partout du produit insecticide et avoue que ça fait deux ans qu’elle lutte contre ces insectes.

jour j+43 , 23h : On va au lit tout habillés et on laisse la lumière allumée. La nuit va être longue.

jour j+44 : L’Homme contacte un propriétaire qu’on avait vu la semaine dernière. Il est d’accord pour qu’on emménage tout de suite. On passe la journée à déménager nos affaires. Tous nos vêtements vont faire un séjour au séchoir ou au congélateur histoire de s’assurer qu’on n’a pas ramené d’œufs avec nous. En faisant le tri, je m’aperçois que ces sales bestioles, non contentes de me saigner et m’injecter un produit urticant, ont poussé le vice jusqu’à déféquer sur mon pyjama. Je suis un peu traumatisée mais le principal c’est qu’on soit sorti de là et c’est un vrai soulagement.



ajout de 2009 : Si vous comptez venir à Montréal, sachez que la ville subit une invasion de punaises. Lisez ces conseils de prévention. Vous pouvez aussi vérifier si votre futur logement est répertorié sur http://bedbugregistry.com (le site est en anglais, entrez l’adresse sans utiliser d’accents).

Une réflexion au sujet de « Chaque jour apporte son lot d’imprévu »

  1. Commentaires

    Beurk… Et bon courage pour la recherche.
    Commentaire n°1 posté par Hélène H ( http://taches-et-couleurs.over-blog.fr/ ) le 02/12/2008 à 08h44

    génial pour ce cv, effectivement, c’es une bonne idée pour arrêter un peu la discrimiantion (quoique si on s’appelle mohammed on peut quand même se douter que c’est un homme, qu’il est musulman…) et pour les punaise de lit, cette été, mon fils et moi, on s’est fait litteralement bouffer par des bpetes, qu’on n’a jamais réussi à trouver (mamapsata pense que ce sont des aoutats, parce que ils piquens dans les plies de jambes, sous les seins, etc, des endroits génants quoi) j’ai aspergé la chambre (ça arrivait la nuit) de produits…tous les trois jours! ils n’on,t pas crevés! (et c’est la végétarienne qui parle, maus là, j’en pouvais plus) c’est partie, quand la température a baissé….
    Commentaire n°2 posté par esther le 02/12/2008 à 09h47

    Et ben! décidement vous avez pas de bol….

    J’envie ce courage pour changer de patrie… ca a l’air si différent de par ici….

    Bon courage!
    Commentaire n°3 posté par Emy ( http://journal-emy.over-blog.com/ ) le 02/12/2008 à 10h21

    Bonjour, je vous ai découverte sur le site de Lia et Tinyturtle. Je suis votre blog avec intérêt depuis bien longtemps et d’autant plus maintenant, car le Canada est LE pays où je rêve d’aller. Mes finances et le jeune âge de mon fils ne me le permette pas encore mais ça viendra ! En attendant, je voyage un peu à travers vos articles.

    Je vous souhaite de trouver rapidement un appartement sans « colocataires » hostiles où enfin poser vos valises. J’imagine qu’il doit être très difficile de tout recommencer ailleurs. C’est une totale remise en question personnelle surtout quand il faut rechercher un emploi et que l’on se retrouve un peu dans la peau d’une « débutante » malgré son expérience professionnelle.

    Alors bon courage pour la suite de vos aventures.
    Commentaire n°4 posté par Marie le 02/12/2008 à 13h44

    Merci pour les encouragements. Ca va beaucoup mieux maintenant. Me dire qu’on a réussi à sortir de là ça remonte le moral pour la suite.
    a+
    ApollineR
    Commentaire n°5 posté par ApollineR le 06/12/2008 à 01h09

    C’est rigolo ces maisons avec les escaliers extérieurs dans un pays « froid » comme ça – en hiver avec la neige et la glace ça doit être un peu perilleux non ?
    Sinon – je trouve cette histoire de CV « non-discriminatoire » putôt sympa !
    ….. pour le reste … beurk les bêbetes

    Plein de bonnes ondes pour la suite des évènements !
    Bises
    Commentaire n°6 posté par Pescalune ( http://jardinausoleil.canalblog.com/ ) le 06/12/2008 à 22h44

    Effectivement les escaliers extérieurs ont l’air assez casse-gueule.
    Je t’envoie des bonnes ondes à toi aussi
    ApollineR
    Commentaire n°7 posté par ApollineR le 10/12/2008 à 15h51

    ouh la la, dur l’arrivée !
    Commentaire n°8 posté par val ( http://les2val.blogspot.com/ ) le 06/01/2009 à 20h18

    Il n’est pas facile de se débarrasser des punaises de lit. Toutefois, il existe des moyen simple de contrôler la situation. voire le site Punaise.info
    Commentaire n°9 posté par France ( http://www.punaise.info/ ) le 03/10/2009 à 12h40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *