Profiter de Montréal

jour j+9 à Montréal : On fait les magasins pour me trouver des chaussons. Il y a beaucoup de magasins, certains connus, comme H&M, Zara, Esprit ou Mango, et beaucoup d’autres que je ne connais pas. Je ne trouve pas beaucoup de chaussons qui me plaisent, mais je ne vais peut-être pas dans les bons endroits. J’ai même vu des crocs fourrés. Je finis par acheter des grosses pantoufles fourrées, pas très glamour mais chaudes et confortables.

jour j+10 , 12h : Première tentative culinaire avec ce qu’on a trouvé en faisant les courses. L’Homme fait une quiche lorraine avec de la crème sure (pour remplacer la crème fraîche), du bacon (pour remplacer les lardons), du fromage canadien (pour remplacer le comté) et dans un plat à gratin ovale. Le résultat est délicieux, ça nous rassure un peu sur notre survie alimentaire.

jour j+10, 14h : visite du musée des Beaux Arts. La collection est riche d’œuvres de toutes les époques et de toutes les origines. Je découvre avec plaisir des oeuvres que je ne connaissais pas d’artistes que j’aime bien. Les sections dédiées aux arts décoratifs et à l’art canadien sont particulièrement intéressantes.

Marc-Aurèle Fortin, Saint-Siméon
Marc-Aurèle Fortin, Saint-Siméon


jour j+10, 18h : En faisant un tour dans la ville on est tombé par hasard sur un magasin bio. En fait on ne peut pas vraiment parler de magasin bio car là aussi il y a un mélange de produits biologiques et de produits dits « naturels ». On y vend par exemple des savons liquides de la marque « le petit marseillais » ou des infusions « la tisanière » qui ne sont pas bio et sont vendus en grande surface en France. Le magasin s’appelle Rachelle Béry et se définit comme une « épicerie santé ». C’est un peu loin pour y faire mes courses régulièrement mais on a profité d’être là pour faire le plein de savon et de shampoing dans le rayon cosmétiques qui est bien fourni.

jour j+11 , 14h : En sortant du métro, on tombe sur une démonstration d’une station bixi. Le bixi est l’équivalent local du vélib parisien et sera disponible au printemps 2009. Il y aura un abonnement à la journée ou à l’année et les 30 premières minutes seront gratuites.
A Paris le vélib est financé par l’entreprise Decaux en échange de l’exploitation des panneaux publicitaires. A Montréal le vélo en libre-service sera financé par l’argent des parcmètres. Ce sont donc les automobilistes responsables de la pollution urbaine qui paieront pour le développement du vélo et ainsi la réduction de la pollution.

vélo en libre-service à Montréal


jour j+11 , 15h : Ascension du mont Royal. Le parc du Mont Royal, poumon vert de Montréal, surplombe la ville. Les arbres aux feuilles vertes, jaunes, orange et rouges forment un superbe tableau automnal.

jour j+11 , 17h : Quelques réflexions modesques. Je trouve que les montréalaises s’habillent plutôt confortables. Elles arpentent les rues interminables en talons plats. Elles aiment bien les bottes et osent les couleurs, à la différence des parisiennes plutôt adeptes en ce moment du noir et du gris.

 

Une réflexion au sujet de « Profiter de Montréal »

  1. Commentaires

    Je découvre en même temps que toi une ville que je ne connais pas du tout ;o) Merci pour cette ballade originale Apo.

    En fait tout ce que je connais de ce beau pays sont les quelques touristes croisés dans le Sud de la France – et franchement – tous sans aucune exception (!) étaient des gens absolument charmants et adorables – donc si tout le monde est ainsi là-bas – quel bonheur !!

    Commentaire n°1 posté par Pescalune ( http://jardinausoleil.canalblog.com/ ) le 15/10/2008 à 19h49

    trop cool, les automobilistes qui paient pour les vélo’s, ça alors, fallait y penser!
    Commentaire n°2 posté par esther le 15/10/2008 à 21h58

    Bonjour,
    Je viens de vous décerner un diamant ! (j’ai quelques mois de retard, ai été taguée fin août). Je suis membre de Flylady depuis 3 ans mais toujours flybaby et c’est comme ça que j’ai découvert votre blog 🙂
    http://lirazel.mabulle.com/index.php/2008/10/23/162195-brillante-weblog-premio-2008
    Commentaire n°3 posté par lirazel ( http://lirazel.mabulle.com/ ) le 23/10/2008 à 11h08

    Ne perdez pas espoir … ma fille habite à côté de Montréal de puis qq années, elle cuisine français, vous allez vous familiarisez avec leurs produits, c’est vrai que les fromages sont très chers alors il faut profiter des promotions !
    J’espère que vous trouverez rapidement un logement, il est vrai qu’il y a qq années c’était très facile, presque dans la journée.
    Bon courage pour votre installation.
    Commentaire n°4 posté par mamily le 25/10/2008 à 18h16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *